Communication de Presse Communication de Presse

Communication de Presse
La fédération des grilles d’ordinateurs personnels va permettre à des millions de volontaires de donner le temps de calcul libre de leur ordinateur à la science


En réponse à la vision de l’agenda digital de la Vice Présidente de la Commission Européenne, Neelie Kroes,

Amsterdam, 2010-09-15 – Aujourd’hui, environ un demi-million d’ordinateurs personnels sont utilisés pour faire avancer la science en mettant à disposition la capacité de calcul non utilisée de leur ordinateur. Ceci est déjà une contribution majeure faite aux scientifiques qui ont besoin de cette puissance de calcul pour résoudre des problèmes importants, comme les crises énergétiques, la définition de nouveaux médicaments et le suivi épidémiologique. Néanmoins, avec plus d’un milliard d’ordinateurs personnels dans le monde, la puissance de calcul potentiellement utilisable par les scientifiques pourrait augmenter d’un facteur 100, aidant à aller plus vite dans les découvertes scientifiques.
La Fédération Internationale de Grilles d’ordinateurs personnels (International Desktop Grid Federation – IDGF en anglais, ndlr), lancée officiellement aujourd’hui à Amsterdam aide au processus, car elle permet les échanges entre les opérateurs et développeurs pour la grille volontaire des ordinateurs personnels, favorisant l’échange des informations, fournissant des formations et supportant les initiatives de ses membres pour commencer de nouvelles grilles d’ordinateurs personnels,
La Fédération Internationale des Grilles d’ordinateurs personnels est une initiative des partenaires des projets EDGI et DEGISCO  mais d’autres projets ont rejoint l’initiative.
Pour les personnes qui ne veulent pas être laissées pour compte dans les grilles informatiques au travers des ordinateurs personnels, il est important de se joindre à l’initiative dès à présent.

IDGF supporte la vision de l’Agenda Digital de la Vice présidente de la Commission Européenne, Neelie Kroes qui a été présentée le 14 Septembre: L’accès des chercheurs Européens à une plus grande puissance d’ordinateurs va les aider a résoudre les challenges majeurs de la recherche dans des domaines comme le changement climatique et la santé.  L’Infrastructure de Grille Européene (EGI) va renforcer la position prépondérente de la recherche Européene, donnant aux scientifiques la puissance dont ils ont besoin, permettant l’économie d’énergie et réduisant les coûts affairant”. IDGF va prendre soin de l’interconnection de la partie volontaire des ordinateurs personnels pour qu’elle soit intégrée de manière transparente dans EGI.
Les grilles et « clouds » d’ordinateurs personnels permettent d’employer des ressources d’ordinateurs, qui autrement, resteraient inutilisées, pour exécuter des programmes informatiques majeurs.
Les grilles d’ordinateurs personnels peuvent être utilisées au sein d’une organisation, ou bien ils peuvent collecter de la puissance de calcul auprès des volontaires d’une ville, d’un pays et même dans le monde entier.
Toutefois, gérer une grille d’ordinateurs personnels et développer des programmes pour une telle infrastructure présente des challenges spécifiques. C’est pourquoi l’International Desktop Grid Federation (IDGF) a été créée.
IDGF est une organisation ouverte qui permet aux personnels des entreprises, des universités et instituts intéressés par l’utilisation de ce type de puissance informatique et qui veulent partager leurs expériences avec d’autres, de devenir membres.
IDGF supporte les utilisateurs mettant à leur disposition plusieurs services. Cela inclut des réunions, des groupes de travail et des tutoriaux, une librairie de documentation, un système de messages et d’annonces, un portail et le support des experts. Les membres de l’IDGF ont accès à l’expertise dans le domaine des grilles et clouds utilisant les ordinateurs personnels, soit en rencontrant directement les experts au cours des différents évènements organisés, soit en ligne grâce aux développeurs et autres volontaires.
Durant les réunions de travail et les conférences organisées par IDGF, les membres ont l’occasion de se rencontrer et d’échanger avec les autres membres à propos des difficultés rencontrées et des avantages procurés par l’administration ou l’utilisation des Desktops Grids ainsi que par le développement d’applications spécifiques.
L’IDGF donnera des formations et des tutoriaux. De nombreux tutoriaux existent d’ores et déjà, de l’introduction jusqu’aux niveaux avancés tels que l’intégration de Desktop Grids dans un environnement informatique distribué. Ces sessions de formations et ces tutoriaux seront donnés régulièrement au cours d’une année, par les experts de l’IDGF, dans toute l’Europe et à travers le monde.
Etre membre de l’IDGF inclut le support technique offert pour l’opération d’une Desktop Grid et la programmation faite en utilisant ces grilles d’ordinateurs personnels.
Des experts des projets supportant l’IDGF sont également disponibles pour aider a résoudre des problèmes spécifiques ; l’aide de ces experts techniques peut, par exemple, porter sur la connexion d’ordinateurs sur la grille, avec d’autres grilles, des Clouds et d’autres infrastructures informatiques distribuées.
Les outils mis à la disposition de la communauté virtuelle IDGF consistent notamment en un portail informatique vivant et interactif, un centre d’information avec les références des matériels et un forum avec un centre de message sur les sujets des Desktop Grids, le tout en plusieurs langues.
L’idée est de créer une communauté vivante d’experts en Desktop Grids qui vont positionner le Desktop Grid et le cloud sur la carte globale des infrastructures distribuées. L’IDGF est LA place où les professionnels de la grille et des « clouds » pourront acquérir l’expertise nécessaire sans avoir à réinventer la roue.
A ce jour, 20 organisations (60 personnes) sont d’ores et déjà membres de l’IDGF. L’aventure à déjà commencée et un choix important de documentation attend les membres pour les aider sur le portail de l’IDGF. Nous nous attendons à une augmentation très importante des utilisateurs dans le futur proche. Le but est d’augmenter l’intérêt des Desktop Grids pour les scientifiques et multiplier ainsi le nombre d’utilisateurs actifs par 10 d’ici deux ans.

Ce communiqué de presse vient compléter l’annonce faite, hier, par la Vice-Présidente de la Commission Européenne pour l’Agenda Digital, Neelie Kroes : « Agenda Digital : Un projet Européen de grille mets à la disposition des chercheurs Européens la puissance de calcul de 200,000 ordinateurs personnels » (lien a insérer : http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/10/1119&format=HTML&aged=0&language=EN&guiLanguage=en)
Kroes à annoncé le support pour le projet d’Infrastructure Européenne de Grilles (EGI) : EGI-Inspire. EGI peut-être considéré comme la colonne vertébrale de l’Infrastructure de calcul Européenne pour la science.
Il est donc d’autant plus important pour les Grilles Volontaires d’ordinateurs personnels d’être connectées à EGI. L’IDGF permettra cette connexion notamment grâce à ses projets EDGI et DEGISCO. EDGI travaille actuellement en étroite collaboration avec EGI afin de convenir d’une feuille de route pour le développement et le support des infrastructures de calculs scientifiques.
Plus d’informations sur : http://desktopgridfederation.org